Une question ?

Saule Blanc

Saule Blanc

L’écorce
Salix alba
  • Description :
    L’écorce de saule possède des dérivés salicylés, dont le salicoside, qui a les mêmes propriétés que l’aspirine, sans en avoir les effets indésirables. Ces dérivés salicylés sont aussi anti-inflammatoires. De plus, ils sont antipyrétiques, c’est-à-dire qu’ils abaissent la fièvre.
  • Usages :
    L'écorce de saule est traditionnellement recommandée par la phytothérapie dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures, dans les états fébriles et grippaux, comme antalgique (céphalées, douleurs dentaires). Comme dans le cas des AINS son emploi est justifié en cas de myalgies, d'arthralgies, de manifestations rhumatoïdes chroniques.
  • Historique :
    Le saule blanc affectionne les lieux humides. La théorie des signatures qui consistait jadis à attribuer les propriétés médicinales des plantes en fonction de leur forme et de leur lieu de pousse, considérait que les saules, vivant harmonieusement les ”pieds” dans l’eau, devaient soigner les refroidissements, la fièvre, la grippe et les douleurs articulaires. Des études sur la composition de l’écorce ont révélé que ces indications empiriques étaient des plus fondées.


Faire défiler