Une question ?

Genièvre

Genièvre

Juniperus Communis
Baie

  • Description :
    Originaire du bassin méditerranéen, le genévrier aime la lumière et le soleil. Il apprécie les terrains secs et pierreux, les sols pauvres et acides (jusqu'à 2.500 m d'altitude) dans toutes les régions tempérées de l'hémisphère nord : Europe, Afrique du Nord-Ouest, Amérique, et Asie. Le genévrier est un arbre épineux toujours vert à forme pyramidale de 1 à 6 m de hauteur (mais pouvant dépasser les 10 m), dont le tronc à écorce grise rugueuse porte des branches brun rougeâtre en faisceaux dressés avec de jeunes rameaux à section triangulaire. Les feuilles rigides, de couleur vert glauque marquées d’une ligne médiane blanche avec deux lignes verdâtres de part et d’autre ont une forme d'aiguilles pointues et acérées et sont en verticilles par groupe de trois. La plante dioïque a des fleurs très petites et peu visibles, jaunâtres pour les mâles, bleues pour les femelles, groupées en petits chatons à l'aisselle des feuilles. Le pseudo-fruit est un cône charnu globuleux ("baie de genièvre") de couleur verte, qui mûrit au bout de trois ans pour devenir d'un noir bleuté recouvert d'un enduit cireux mat. Les baies se récoltent de septembre à novembre. Le genévrier dégage une forte odeur résineuse aromatique. Sa durée de vie est de 200 ans.
  • Usages :
    La baie de genièvre possède des propriétés toniques et apéritives, digestives (eupeptiques et stomachiques), diurétiques et dépuratives (la cure de genièvre est à l'automne ce que la cure de pissenlit est au printemps). C’est un antiseptique urinaire qui a la réputation de favoriser la destruction de l'acide urique et se révèle aussi efficace pour soigner l'arthrite, la goutte et toutes les maladies rhumatismales. En France, le genévrier peut entrer dans la formulation des médicaments à base de plantes avec les indications suivantes : « traditionnellement utilisé pour stimuler l’appétit, pour favoriser l’élimination rénale d’eau et comme adjuvant des cures de diurèse dans les troubles urinaires bénins ».

  • Historique :
    Le genévrier fait partie des condiments et médecines utilisés depuis toujours. Déjà en Egypte ancienne, il était utilisé comme digestif et contre les parasites intestinaux. Plus tard, les médecins grecs y ont eu recours en particulier pour lutter contre la peste (Hippocrate), purger le foie et les humeurs (Pline et Galien). Chez les Romains, l'huile de cade, antiseptique puissant et parasiticide, extraite en chauffant le bois du genévrier cade commun dans les régions méditerranéennes, servait à la toilette des morts. Le bois du genévrier est très résistant au pourrissement. Il est traditionnellement utilisé en Ecosse pour le fumage des poissons. Il sert également à la confection de crayons.


Faire défiler