Une question ?

Tilleul

Tilleul

  • Description :
    Le genre Tilia regroupe les tilleuls, des arbres sauvages et ornementaux dont les fleurs odorantes et les bractées sont utilisées en infusions apaisantes et calmantes. Les tilleuls appartiennent à la famille des Tiliaceae selon la classification classique, ou à celle des Malvaceae selon la classification phylogénétique.
  • Usages :
    En teinture-mère ainsi qu'en infusion, elles sont recommandées dans de nombreux cas de troubles nerveux (fatigue, crises d'angoisse, neurasthénie), de migraines, de grippe, et d’insomnies. Ces fleurs sont des anti-dépresseurs, des euphorisants et des sédatifs. Elles seraient également antispasmodiques, diaphorétiques et rendraient le sang plus fluide et favoriseraient sa circulation. À dose plus forte, l'infusion devient excitante et peut causer des insomnies. On a par contre surestimé les capacités du tilleul dans le traitement de véritables névroses ou même de l'épilepsie.

  • Composants :
    Les fleurs du tilleul commun renferment du mucilage, des huiles essentielles (38%, dont le farnésol) des tanins, des glucosides, des gommes, des sucres, du manganèse et de la vitamine C.
  • Historique :
    Le mot français tilleul est issu du latin populaire tiliolus, diminutif d'une probable forme masculine tilius. Cette dernière forme est à l'origine de l'ancien français teil, encore utilisé dans diverses régions pour désigner l'arbre. Le latin classique tilia désignait déjà le tilleul. Étymologiquement, tilia proviendrait du grec tilos, désignant la fibre, le liber du tilleul.

Faire défiler