Univers nutrithérapie

En théorie, une alimentation variée et équilibrée devrait suffire à apporter à chacun tous les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme dans des circonstances normales. En réalité, ce n'est pas souvent le cas. De nombreuses études, notamment l'étude SU.VI.MAX lancée en France en 1994, ont montré que beaucoup de personnes présentaient des déficiences en certains nutriments comme le Fer, le Magnésium, la vitamine D...
De nombreuses circonstances liées à certaines périodes de la vie et à la façon de s'alimenter ainsi qu'à la nature des produits consommés favorisent des déficiences en nutriments et justifient de compléter son alimentation par la prise de compléments alimentaires :
  • La prise d'un contraceptif oral qui peut diminuer l'absorption des vitamines B9 et B6,
  • Les régimes Minceur mal équilibrés qui peuvent aussi entraîner des manques en vitamines et minéraux,
  • Les problèmes de digestion liés à des fortes consommations de café, de thé, d'épices ou la prise de laxatifs qui diminuent l'assimilation des nutriments,
  • L'appauvrissement des sols lié à l'agriculture intensive qui tend à diminuer les concentrations de vitamines et de minéraux dans les légumes et les fruits,
  • les fruits et les légumes cueillis avant maturité pour mieux supporter le transport et paraître plus beaux sur les étals,
  • La préparation des aliments et leur mode de cuisson : la congélation altère la vitamine E, le micro-ondes peut détruire la vitamine B6,
  • Les nouveaux modes de vie et l'alimentation "fast-food" qui favorisent les déficiences en fibres et nécessitent des apports en vitamines plus importants.
Un des principaux facteurs de déficits en nutriments est la sédentarisation : alors qu'il fallait 3000 kilocalories par jour à un homme préhistorique pour couvrir ses besoins énergétiques, l'homme moderne qui utilise voiture, ascenseurs, appareils électriques et diverses machines pour se déplacer et pour travailler ou faire son ménage, n'a plus besoin que de 2000 à 2600 kcal par jour. De ce fait ses besoins journaliers en vitamines et minéraux, qui eux, n'ont pas varié, ne seront pas couverts.

Dans quel but ?

Pour aider notre organisme et lui apporter les nutriments nécessaires au bien-être et à la vitalité au quotidien dans de nombreuses situations :
  • Retrouver le tonus physique,
  • Faire face au stress,
  • Soutenir un régime amincissant et optimiser la perte de poids,
  • Lutter contre le cholesterol et améliorer la santé des veines et des artères,
  • Nourrir la peau de l'intérieur pour une protection anti-rides et pour l'hydrater,
  • Redonner vitalité aux cheveux et aux ongles,
  • Renforcer le fonctionnement cérébral et la libido,
  • Améliorer la souplesse des articulations,
  • Conserver son bien-être en période de ménopause,
  • Aider au confort urinaire pour la prostate,
  • Favoriser les défenses naturelles de l'organisme,
  • Prévenir le vieillissement oculaire et lutter contre les radicaux libres.

Réglementation

Les compléments alimentaires font l'objet d'un cadre réglementaire précis décrit par une Directive européenne qui mentionne notamment : "On entend par compléments alimentaires, les denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique".

Les nutriments

Vitamines et minéraux


Les vitamines et les minéraux interviennent à de nombreux niveaux dans le métabolisme et le fonctionnement de notre organisme : dans la digestion, le fonctionnement musculaire, les os, les système nerveux, sanguin, immunitaire. Lorsque les apports ne sont pas suffisants, on le ressent par des troubles tels que fatigue, perte d'appétit, manque de concentration, insomnie, stress, irritabilité... Et par ce qui se voit : l'état des cheveux et des ongles, de la peau.
Pour fonctionner pleinement et être au mieux de sa forme, l'organisme a donc besoin, quotidiennement, des vitamines et des minéraux qu'il ne sait pas fabriquer.
Il faut donc les apporter sous forme de compléments car nos besoins ne sont pas totalement couverts par notre alimentation habituelle.
La première vitamine a été découverte en 1911 par le Biochimiste polonais Casimir Funk. Il a été le premier à isoler la vitamine B1 (thiamine) à partir de l'enveloppe du grain de riz.
Les vitamines sont des substances nécessaires à faibles doses, au métabolisme de l'organisme. Etant donné que nous ne les synthétisons pas suffisamment voire pour certaines, pas du tout, elles doivent impérativement être apportées par l'alimentation.
Les minéraux : eux aussi sont indispensables au bon fonctionnement de l'organisme. Selon leurs quantités dans le corps et nos besoins journaliers on les distingue en deux catégories :
  • Les macro-éléments comme le Calcium et le Potassium,
  • Les oligo-éléments comme le Fer et le Chrome, en beaucoup plus faibles quantités (de l'ordre de quelques microgrammes par jour). Voir Oligothérapie.

Anti-oxydants


L'oxygène est nécessaire à la vie. Notre organisme l'utilise notamment pour produire de l'énergie et faire fonctionner les muscles grâce à des réactions d'oxydation. Mais ces réactions produisent des molécules appelées radicaux libres qui lorsqu'elles sont en excès dans l'organisme vont dégrader les parois des cellules, les protéines ou l'ADN. Cette production de radicaux libres s'accroit avec l'âge et est aussi augmentée par des facteurs externes comme la pollution, le stress, le tabac, l'exposition au soleil, la pratique intensive du sport et la consommation de certains médicaments.
C'est le stress oxydatif, responsable du vieillissement de nos cellules.
Pour faire face à ce stress oxydatif, il existe une réponse naturelle : les anti-oxydants, produits par l'organisme ou apportés par les aliments, on les retrouve dans des compléments alimentaires destinés aux personnes qui veulent lutter contre le vieillissement (rides, vitalité, vision,.), à ceux qui s'exposent souvent au soleil, aux fumeurs, aux personnes soumises au stress et à la pollution, aux sportifs et à tous ceux qui gèrent leur capital santé.
Les meilleurs anti-oxydants apportés par les compléments alimentaires sont :
  • les polyphénols et les flavonoïdes qu'on trouve dans les OPC extraits de raisin,
  • la vitamine E qui protège les parois des cellules,
  • le béta-carotène, pigment de la carotte, et les autres caroténoïdes comme le lycopène, protecteurs de la peau vis-à-vis des méfaits des rayons UV,
  • la lutéine, qui prévient la dégénérescence de la rétine,
  • le co-enzyme Q10 favorable à la peau et au système cardio-vasculaire,
  • mais aussi l'acide alpha-lipoïque, le sélénium, le zinc et la vitamine C.

Acides gras essentiels et Oméga 3


Constituants des graisses ou lipides, les acides gras ont un rôle fondamental pour le fonctionnement de l'organisme : constituants des membranes cellulaires et de certaines hormones, ils représentent le principal carburant pour le fonctionnement de nos muscles. Selon la forme de leurs molécules on distingue trois grandes classes d'acides gras :
  • Les acides gras saturés provenant principalement des produits animaux (beurre, viande, charcuterie, fromage),
  • Les acides gras mono-insaturés qu'on trouve dans certaines huiles (olive, arachide) dans les amandes, les pistaches, l'avocat,
  • Les acides gras poly-insaturés dont les fameux Omega 3 et les Omega 6. Ces derniers sont qualifiés d'acides gras essentiels car l'homme ne peut les synthétiser par lui-même, ou en quantité insuffisante.

Nous les trouvons dans l'alimentation, les Omega 3 sont apportés par certaines huiles (colza, lin, noix, germe de blé), par les poissons gras qui vivent en eaux froides (saumon, hareng, maquereaux, anchois, sardines). Les poissons concentrent les Omega 3 à partir de leur propre alimentation, essentiellement les algues.
Les Oméga 6 se trouvent dans des huiles alimentaires comme les huiles de tournesol, maïs, soja, pépins de raisin...

Pourquoi sommes-nous déficients en Oméga 3 ?


Cette déficience est due à notre alimentation : Oméga 3 et 6 sont tous deux très importants pour la santé mais à cause de notre alimentation moderne, nous mangeons trop d'Oméga 6 et pas assez d'Oméga 3. D'après les chercheurs ce déséquilibre est associé à de nombreux problèmes de santé comme les maladies cardiovasculaires, les troubles de l'humeur notamment la dépression, les maladies inflammatoires, la résistance à l'insuline et jusqu'à certains cancers (sein, côlon, prostate).
Compléments alimentaires | Oligothérapie | Diététique et régimes

Faire défiler