Circulation difficile

Pas de veine

L'insuffisance veineuse est un véritable fléau qui touche une majorité de femmes mais n'épargne pas les messieurs.

Parfois, ce sont les grosses veines qui sont atteintes et deviennent incontinentes, c'est-à-dire incapables d'être assez toniques pour faire remonter le sang vers le haut. Chez d'autres personnes, ce sont au contraire les petites veinules qui posent problème ou encore la circulation capillaire qui, au niveau des microvaisseaux, ne s'effectue plus normalement. Les vaisseaux lymphatiques qui « doublent » la circulation veineuse peinent parfois à faire remonter la lymphe vers le haut pour rejoindre la circulation générale.

Les grosses et moyennes veines donnent des varices. Les petites veinules sont responsables des sensations de lourdeurs et de picotements. Les capillaires provoquent les mêmes sensations, avec des rougeurs et des démangeaisons ; les lymphatiques donnent l'oedème et la lourdeur.

Les artères n'ont aucun mal à propulser la circulation si elles ne sont pas bouchées. Ensuite vient le périlleux travail de la remontée... contre la pesanteur. L'exercice physique améliore grandement ce travail et l'immobilité au contraire le freine, surtout la position assise avec les jambes croisées qui est à proscrire totalement.

Les solutions aroma

La paroi des veines et des capillaires joue un rôle important du fait de sa tonicité ou de son atonie. C'est sur cette tonicité que vont agir les huiles essentielles. Mais elles agiront aussi sur le contenu en fluidifiant davantage le sang et la lymphe. Notons qu'une bonne hydratation améliore à la fois l'élasticité du contenant (veine, capillaire vaisseau lymphatique) et le contenu (sang plus fluide).

puce_verte.gif  contre les jambes lourdes

Le citron est un tonique général et un détoxifiant qui stimule les veines et les décongestionne.

Le cyprès agit plus sur les petits capillaires, les rougeurs et les picotements. La menthe relance la circulation veino-lymphatique de façon globale. Le niaouli est indiqué s'il y a aussi de la cellulite et de l'oedème. Le patchouli améliorera les symptômes veineux associés à de l'eczéma, à des crevasses sur les jambes.

Enfin le pin a une action veineuse mais aussi musculaire et anti-arthrosique.

puce_verte.gif  contre les oedèmes

Le cyprès a déjà été cité, il agit sur les capillaires et les lymphatiques. La menthe est tonifiante sur toute la circulation. La sauge pourra y être associée par son action anti-oedémateuse surtout en cas de sueurs excessives des mains, des aisselles et des pieds. Mais la sauge est contre indiquée en cas d'antécédent de cancer hormono-dépendant comme celui du sein et chez l'enfant impubère.

puce_verte.gif  contre les varices

Aux huiles essentielles de citron et cyprès, s'ajoute la lavande comme tonique veineux. Ces 3 huiles réduisent la rétention d'eau liée à la cellulite.

Des sports « enlevés » pour aider les veines

La pratique sportive et l'exercice ont une action très positive sur la circulation veineuse. Certains sports ont une action plus bénéfique que d'autres. La danse moderne et le jazz améliorent grandement la circulation sanguine, de même que tous les sports où le saut est présent (Tae kwon do, basket-ball, athlétisme).

Le pin

Nom latin : Pinus montana ou Pinus sylvestris

Famille des Abiétacées

Le pin est un arbre bien connu, particulièrement dans le sud de la France. Il compte parmi les plus vieux spécimens d'arbres existants, et même le plus vieux (4 700ans en Californie, arbre de Mathusalem). Il agit comme antiseptique et comme anti-inflammatoire. Ses cibles sont la sphère respiratoire bien sûr, mais aussi les muscles et les veines.

Il apporte à ces dernières la tonicité en agissant sur leur paroi et en régulant les petits muscles qui enserrent les veines. C'est un grand défatigant de tout le corps.

Votre ordonnance

Quel que soit votre problème veineux, la meilleure utilisation est le bain. Mélanger une ou plusieurs huiles (6 gouttes en tout) dans un peu de bain moussant afin qu'elles soient solubles dans l'eau.

Les jours, où pressée par le temps, vous préférerez la douche, vous pourrez appliquer 4 gouttes en tout dans une cuillerée à café d'huile d'avocat, à étaler en massage sur les jambes

Traitement classique

Le traitement classique fait appel à des veinotropes ou toniques veineux dont l'utilité est actuellement contestée et le port de bas de contention. Les résultats de ces traitements sont aléatoires.

Soigner l'insuffisance veineuse par les plantes

Au stade initial de jambes lourdes, pour combattre la gêne circulatoire et prévenir les varices, nous recommandons la vigne rouge et le mélilot. Ce dernier est fréquent dans nos prairies où il développe ses jolies petites fleurs jaunes, parfois blanches, réunies en grappes allongées.

Sa richesse en coumarine, anti-vitamine K, anticoagulant léger et fluidifiant du sang l'indique particulièrement dans le traitement des jambes lourdes. Des flavonoïdes lui confèrent également des propriétés anti-inflammatoires et anti-oedémateuses intéressantes dans les problèmes liés à l'insuffisance veino-lymphatique douloureuse.

Conseils hygiéno-diététiques

Pratiquez régulièrement marche à pied, natation, bicyclette. En été, marchez régulièrement dans l'eau de mer. À la maison, marchez pieds nus pour mobiliser votre “sole” plantaire, c'est-à-dire le réseau veineux parcourant la plante des pieds.

Consommez chaque jour 3 citrons pressés : cette cure de citrons fluidifie le sang, tonifie les veines.

Dormez les pieds du lit légèrement surélevés (5 cm).

La vigne rouge

Nom latin : Vitis vinifera

Famille des Ampélidacées

Originaire d'Asie mineure, la vigne rouge s'est développée spontanément dans tout le bassin méditerranéen. Ce sont les feuilles de la variété rouge dite « teinturier », que nous utilisons en thérapeutique. Vertes au printemps, elles se pigmentent progressivement pour prendre à l'automne une splendide couleur rouge sang faisant resplendir nos vignobles.
puce_verte.gif  Ces feuilles contiennent deux familles de composants :
Surtout des anthocyanes, principes colorants. Ils ont une action vitaminique P assurant une efficace protection vasculaire par diminution de la perméabilité vasculaire et accroissement de la résistance capillaire. Ils sont de plus piégeurs de radicaux libres à l'origine de lésions des parois vasculaires stabilisant ainsi le collagène présent dans les membranes cellulaires.

– Des polyphénols : flavonoïdes, acides-phénols, tanins hydrolysables, tanins condensés. Ils favorisent la contraction des fibres musculaires des vaisseaux, facilitant le retour vers le cœur du sang accumulé dans les jambes.

Votre ordonnance phyto

Durant toute la période des chaleurs, à partir du printemps, prenez 2 gélules de vigne rouge à midi puis 2 gélules de mélilot au dîner.

Massez les jambes doucement en remontant de la cheville vers la cuisse, matin et soir avec cette crème à préparer en pharmacie :
- Melilotus TM 5 ml
- Ruscus aculeatus TM 5 ml
- Excipient non gras transcutané qsp 100 g

Dans votre alimentation privilégiez les aliments riches en vitamines C, E et flavonoïdes car se sont des alliés formidables pour vos veines. La vitamine C est intéressante à double titre.

Elle est anti-oxydante et est essentielle à la fabrication du collagène.

Si l'on manque de vitamine C, on fabrique moins de collagène et le collagène qui est fabriqué manque de solidité. Au niveau des veines, cela se traduit par une perte des capacités de soutien. C'est le début de la transformation d'une veine normale en veine variqueuse.

Extrait du livre Fini les jambes lourdes - Alpen Editions - Dr Michèle Cazaubon

Faire défiler