Surveillez vos grains de beauté

Surveillez vos grains de beauté

400
0
PARTAGER
Jusqu'à -25% sur dès 2 unités identiques Fenioux

Certains cancers cutanés se développent à partir d’un grain de beauté. Savoir détecter un aspect suspect permet de traiter rapidement et de faciliter la guérison.

Le grain de beauté est une prolifération bénigne de cellules chargées de pigments qui se regroupent en amas bien limités . Généralement ils apparaissent à l’adolescence pour se raréfier vers 30 ans. Ils peuvent dégénérer à tout moment de la vie, mais c’est vers la quarantaine que les risques d’évolution vers une tumeur cancéreuse, appelée mélanome malin, sont les plus importants. Chez les femmes, la localisation la plus fréquente se situe sur les jambes et chez les hommes, plutôt sur le dos.

Attention au soleil

Il existe une prédisposition génétique à l’évolution cancéreuse ou encore un phototype à risque, notamment les personnes à peau claire, mais ce sont les expositions répétées au soleil, en particulier dans l’enfance qui font le nid du mélanome malin. En effet, le risque d’apparition du cancer est lié au nombre de coups de soleil reçus durant les premières années de vie.

Grain de Beauté : Repérer « l’intrus »

Tous les grains de beauté ne présentent pas les mêmes risque de générer en cancer. L’aspect »verrue molle » est rarement concerné. La présence de poils est également un bon signe. En revanche, il faut se méfier d’une tâche brune qui grossit lentement. De façon générale, tout changement d’aspect d’un grain de beauté doit attirer votre attention et vous amener à consulter un dermatologue : s’il s’élargit alors que le diamètre dit normal est de 2 à 5mm ; s’il grossit ou change de couleur avec des zones noires, rouges ou beiges. Un grain de beauté qui saigne ou qui devient douloureux doit aussi alerter.

Grain de Beauté : Ne pas attendre

Devant un doute, il faut consulter sans tarder car l’évolution du mélanome est rapide. L’ablation de la lésion à des fins d’analyse permet de faire un diagnostic précoce. Généralement l’ablation suffit pour entraîner la guérison. Si l’on attend trop, le traitement devient alors plus complexe.

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Trouvez le nombre : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.