L’homéopatie

L’homéopatie

1180
0
PARTAGER
Jusqu'à -25% sur dès 2 unités identiques Fenioux

Si pour certains l’homéopathie reste un mystère, une invention sans véritables bénéfices, du placebo, ou une médecine vaudous. Pour d’autre c’est réellement une méthode pour se soigner et pour guérir de différents maux. De nombreux médicaments homéopathiques sont prescrits par les médecins, et certains sont remboursés par la sécurité sociale. Mais alors qu’est-ce donc l’homéopathie, une supercherie ou une véritable technique médicale ?

Quelle est l’origine de l’homéopathie ?

L’homéopathie ou appelée plus justement homéothérapie, est une technique médicale ou médecine douce ayant vu le jour à partir de 1790. Bien que Hippocrate avait l’habitude de soigner les infections urinaires avec la cantharide provoquant des brûlures vésicales, le père fondateur de cette technique  fut Samuel Christian Hahnemenn un médecin allemand.

En effet il effectua différentes expériences qu’il commença sur lui-même avec des dilutions du café, de l’ipéca, de la fève de saint Ignane. Il part du principe qu’une plante ou une substance qui provoque des symptômes et capable de les supprimer. Il continua ses expérimentations avec des élèves qu’il recruta. Il a écrit un de ses livres les plus célèbres l’Organon l’art de guérir.

Il énonça le principe fondateur de sa médecine ” Similia, similibus, curentur” qui signifie ” les semblables sont guéris par les semblables”

Homéopathie : la loi du  Similia, similibus, curentur

Le principe de l’homéopathie veut qu’un symptôme doit être guérir par la substance qui provoque ce symptôme. Ainsi il existe des milliers de médicaments d’homéopathie qui puissent être fabriqués. Il est nécessaire de connaitre un grand nombre de substances ainsi que leur effets symptomatiques. Ainsi la guérison se définit ici par la disparition des symptômes.

Les dilutions homéopathiques 

Les médicaments homéopathiques sont obtenus à partir de grandes dilutions de substances choisies. On utilise couramment les dénominations DH et CH sur ces médicaments qui indiquent l’intensité de la dilution.

La dilution DH ou décimale dilution correspond à une dilution de la substance (plante) au dixième. Pour avoir une image et mieux comprendre à quoi cela correspond. Cela peut s’assimiler à une goutte de la substance dans 10 gouttes de solvant.

La dilution CH ou centésimale dilution correspond à une dilution aux centièmes. De manière imagée cela correspond à une goutte de substance active diluée dans 100 gouttes de solvant.

Les dilutions sont toutes réalisées à partir d’une teinture mère. La teinture mère est  une solution obtenue après extraction de la substance le plus souvent végétale dans de l’alcool. Cette teinture mère plus ou moins concentrées est souvent utilisée en phytothérapie.

Exemple: 

Une dilution de Belladona 5CH correspond à une dilution de la solution mère au dixième, cinq fois. Ce qui fait que l’on obtient au final une dilution au 1/100000, soit la substance est diluée 1OO OOO fois !

SANS COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Trouvez le nombre : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.